Communiqués de presse

TECH IN France et ses homologues internationales cosignent des recommandations pour la stratégie numérique du G20

Publié le March 2, 2017

TECH IN France s’associe à ses homologues d’Australie, du Canada, d’Allemagne, d’Italie, du Japon, de Corée, du Royaume-Uni et des Etats-Unis pour présenter des recommandations communes afin de promouvoir l’innovation et le développement du numérique dans la stratégie du G20. Les associations cosignataires restituent leur feuille de route auprès des sherpas des gouvernements à l’occasion d’un événement organisé le 2 mars 2017 à Berlin auquel participe TECH IN France.

Les nouvelles technologies sont indispensables à la croissance et au développement de l’économie globale. À l’image des réflexions portées par le G20 à l’occasion de la rencontre à Hangzhou en 2016, celle qui se tiendra en juillet 2017 à Hambourg est essentielle pour que les gouvernements mettent en place une stratégie sur les sujets numériques afin de répondre aux enjeux du 21e siècle et accélérer la croissance globale. C’est dans cette perspective que l’AFNUM, l’Aiia, l’Anitec, Confidustria, Bitkom, Digital Europe, ITI, Itac, Kea, le Jeita, le Sfib, TECH UK et TECH IN France ont formulé plusieurs propositions sur les challenges liés au développement du numérique.

Afin de favoriser l’emploi, l’innovation et la sécurité nationale, les organisations souhaitent essentiellement faire prendre conscience aux gouvernements que le respect de la vie privée est un droit fondamental qui doit être respecté ; qu’ils doivent développer une approche de la cyber sécurité basée sur le risque pour défendre les intérêts nationaux ; et que la promotion de la libre circulation des données, exceptée pour des données d’intérêt public, devrait être favorisée.

Après une allocution d’Andreas Schaal, sous-sherpa de l’OCDE, la feuille de route des organisations du numérique sera présentée dans son intégralité par Digital Europe à l’occasion d’une table ronde avec plusieurs représentants des gouvernements du Japon, du Royaume Uni et des Etats-Unis.

Télécharger les recommandations