News

Étude TECH For Good : Quelles entreprises se démarquent en France ? TECH IN France & PwC -

Publié le May 15, 2019

Tech for Good ? Tout le monde en parle ! Mais qui sait vraiment de quoi il s’agit ? A l’occasion du sommet TECH for Good organisé par le Président de la République, TECH IN France et PwC France et Afrique francophone ont conduit une étude qui vise à décrire un écosystème en réalité très divers, à cartographier les startups prometteuses et à évaluer les leviers et les obstacles au développement de la TECH for good. Cette étude inédite permet ainsi de révéler le dynamisme propre à l’écosystème français qui met en œuvre les Objectifs de Développement Durable (ODD) mais aussi d’en révéler les limites voire les contradictions.

La TECH for good revêt des réalités plurielles : startups et pure players qui ont fait de « l’impact social et environnemental » leur cœur de métier, associations ou entreprises de l’économie sociale solidaire en cours de transformation digitale, grands groupes ayant développé des stratégies de RSE s’appuyant sur les nouvelles technologies, entreprises de la tech soucieuses de leurs externalités. Tech In France et PwC France et Afrique francophone publient donc une étude inédite qui :

-Dresse le panorama de l’investissement dans les TECH for good (outils, solutions, interviews des investisseurs)

-Recense 150 startups prometteuses « TECH for Good » dans les domaines Green, Health, Inclusiveness et Edtech

-Identifie les leviers et les obstacles au développement du TECH for good

-Formule des recommandations aux pouvoirs publics

« L’atteinte des Objectifs de Développement Durable repose en effet plus que jamais sur la mobilisation de l’innovation et des technologies, en particulier numériques, au service du bien commun : Cloud, Blockchain, intelligence artificielle, impression 3D, IOT, drones…  Pour certaines entreprises de la tech, il s’agit de pivoter leur modèle, pour certains d’en faire leur cœur de métier, pour d’autres de mettre leurs outils au service de ces objectifs sociaux et environnementaux. C’est le portrait de cette « tech for good » qui se structure en France que nous avons souhaité dresser avec PwC. Une Tech for Good aux visages multiples, de la santé à l’environnement en passant par l’intégration sociale ou l’éduction qui révèle une nouvelle fois le dynamisme de la tech française. » selon Pierre-Marie Lehucher, Président de TECH IN France

« L’industrie technologique est régulièrement questionnée sur ses impacts sociétaux. Cette année, nous avons choisi de mettre en valeur les entreprises du numérique dont le projet, les produits et les services s’inscrivent dans des objectifs d’accroissement du bien commun. Nous donnons aussi la parole à des investisseurs qui expliquent leur démarche et leurs attentes par rapport à ces questions.  Cet inventaire, certainement non exhaustif, témoigne d’un foisonnement d’innovations et de projets considérable, porteurs d’espoirs et de création de valeur. C’est aussi un encouragement pour entraîner tous ceux qui sont encore au début de la réflexion sur ces sujets, car, in fine, il ne s’agit plus d’un choix, chacun est embarqué ! », explique Pierre Marty, associé chez PwC.

Parmi les recommandations clés, l’étude préconise de travailler à l’amélioration de la lisibilité du marché car en l’absence de référentiels stabilisés et de labels éprouvés, les approches empiriques ne permettent pas à cet écosystème de crédibiliser suffisamment ses modèles.

Les 120 entreprises qui font laTECH for good / Données clés :

Création :

Les entreprises retenues dans l’étude ont été sélectionnées sur la base d’indicateurs clés : levées de fonds, récompenses, prix, notoriété.

Dans le secteur de la healthtech, plus de 80% des entreprises ont moins de 5 ans d’existence.

La même dynamique est à l’œuvre dans la tech for inclusiveness ; contrairement aux problématiques de la edtech, qui elles, ont été adressées plus rapidement par les start-ups.

Effectifs :

Bien que le secteur de la healthtech soit relativement récent avec de nombreuses entreprises de moins de 5 ans, plus des ¾ des entreprises du secteur emploient plus de 10 salariés.

A l’inverse, dans le secteur de l’inclusiveness, plus de la moitié des entreprises sélectionnées ont moins de 10 salariés.

Levées de fonds :

Tous secteurs confondus, plus de la moitié des entreprises sélectionnées ont réalisé une levée de fonds d’au moins 1 million d’euros et 83 % des sociétés ont effectué des levées de fonds inférieures à 5 millions d'euros.

Dans le secteur de la tech for climate, près des deux tiers des entreprises ont levé plus d’1 million d’euros.

7 % des entreprises du panel ont effectué une levée de fonds supérieure à 10 millions d’euros.

Localisation :

60 % des entreprises interrogées sont situées en région parisienne. Complètent ce podium : la région PACA, suivie de près par la région Rhône-Alpes-Auvergne. Suivent également dans cette sélection la région de Bordeaux et de Nantes. Pour autant, ces pôles ne sont pas les seuls à être dynamiques en France puisque la catégorie « autres villes » (Lille, Tours, Angers, Strasbourg, Rennes…) représente 13,5 % de l’effectif total. 

 

Télécharger l'étude ici