News

Hyper-Growth : comment se concentrer sur la scalabilité d’un business en hyper-croissance

Publié le May 22, 2019

TECH IN France et Ardian Growth ont organisé une conférence permettant aux Scale-up et ETI de mettre en avant leur réussite et de présenter des bonnes pratiques en termes de scalabilité. Parmi les pépites représentées figurent Oodrive, Finalcad, LastMinute.com ou bien encore Smallable, Ullink et Planisware.

« How to focus on scaling your business ». La question est de taille pour l’ensemble des entreprises qui réalisent ou ambitionnent de réaliser un chiffre d’affaires dépassant les 100 millions d’euros. En France, la majorité des ETI disposent à ce jour d’un chiffre d’affaire situé entre 43 et 2 milliards d’euros. Toutefois, le profil type de ces sociétés est qu’elles doivent, à un moment ou un autre de leur existence, passer à l’échelle.

Dans ce cadre, TECH IN France a organisé, en partenariat avec Ardian Growth, une conférence portant sur les moyens dont disposent ces entités pour grandir et atteindre de nouveaux objectifs en termes de croissance. Ces sociétés, véritables pépites de la « Scale-up nation » ambitionnent en effet de s’étendre à l’international à la fois par l’exportation mais également au moyen de l’implantation de filières de production et de distribution à l’étranger. Dans leur grande majorité, ces dernières s’exportent bien et établissent relativement aisément des filiales hors de leur territoire.

Pour Pierre-Marie Lehucher, président de TECH IN France, le sujet de la scalabilité est majeur : « les entreprises françaises peuvent représenter des exemples de réussite. Je souhaite que l’on puisse modéliser, autour des tables-rondes que nous organisons, davantage le financement de pépites comme Ivalua que nous avons la chance de compter parmi nos adhérents ».

Dès lors, la principale préoccupation de ces entités est de devoir gérer leur hyper-croissance sans pour autant omettre d’autres KPI’s critiques. Cécile Roederer, fondatrice et CEO de Smallable explique : « Nous sommes rentables structurellement depuis 4 années. Nous n’avons pas attendu autant de temps pour mettre en avant l’un des indicateurs clés pour nous qui est la croissance rentable. L’objectif n’est pas seulement d’atteindre le milliard mais bel et bien de demeurer structurellement sain ».

L’une des problématiques attenantes est de trouver les moyens de répondre le plus rapidement à la demande de ses propres clients, et ce afin de générer des leviers d’hyper-croissance. Stanislas de Rémur, PDG d’Oodrive commente : « La scalabilité d’une organisation est devenu clé car cela permet de réussir en un jour ce que l’on faisait jusqu’à présent en un mois. L’entrepreneur ne doit pas être une personne qui réalise l’ensemble des tâches à lui seul. Il est ainsi nécessaire d’ajouter de nouveaux talents à l’organisation sans pour autant ajouter de la complexité ».

Conserver une certaine agilité demeure ainsi l’un des facteur clé de succès de ces entreprises. Ce qui leur permet par la suite de nouer des partenariats riches ou de réaliser des acquisitions. Laurent Foata, Managing director chez Ardian Growth précise : « les acquisitions se jouent souvent sur des détails. Il est important de ne jamais oublier la dimension humaine d’une entreprise. Non seulement dans son management mais également dans les relations qu’elle conduit avec l’extérieur. Le fit et la bonne dynamique sont les deux éléments les plus importants ».

Il est donc important de savoir à quel moment il convient « d’agrandir la famille » pour accueillir de nouveaux talents. Un point sur lequel l’ensemble des experts semble s’accorder. Choisir les bonnes personnes peut prendre du temps et cette intégration doit se faire sans renier l’ADN initial de la Scale-up. Un savant dosage entre gestion de la croissance et de l’existant en somme.