Indicateurs métiers

Les éditeurs de logiciels à l'export : quelles stratégies pour se développer à l'international ?

Publié le December 13, 2015

Dans l’industrie du logiciel, le développement international ne représente plus aujourd’hui une simple option stratégique, mais en réalité la condition sine qua non d’une croissance durable. Notre marché national est bien trop étriqué pour permettre à nos entreprises d’atteindre la taille critique et d’autres acteurs, de taille mondiale, ont aussi compris que notre territoire pouvait être le relais de leur propre croissance. La compétition est désormais mondiale !

Avant propos

Au sein de cette économie digitale mondialisée, on ne pourra plus bâtir demain de succès sans stratégie à l’international. Trop d’entrepreneurs ne se posent pas la question assez tôt ! Un des enseignements fondamentaux de cette étude est que l’international se pense dès le départ. Marchés visés, produit, ‘go to market’, marketing, recrutement des talents, et surtout financement : tout doit être pensé à l’aune d’une projection rapide à l’international.

Dans le domaine du logiciel B2B, la France représente généralement 5% du potentiel mondial, la mosaïque européenne 25 à 30%, l’Amérique du Nord 50% avec un marché bien plus homogène.  Nos entreprises doivent aller là où sont les marchés ! Il est probable en outre qu’ils y trouveront aussi les investisseurs susceptibles de les accompagner dans leur croissance comme l’illustre cette étude conduite par KPMG et CXP/PAC.

Ce sont évidemment les messages que nous portons depuis des années à l’AFDEL ! Nous sommes donc heureux d’avoir pu collaborer avec la Direction Générale des Entreprises du ministère de l’Economie, pour non seulement dresser l’état des lieux, mais surtout proposer de véritables scénarios de croissance à l’international en se fondant sur les success stories françaises. Car il y en a ! Gageons qu’elles créent ainsi des émules !

Jamal Labed, COO d’Easyvista, Président de l'Afdel