Positions TECH IN France

Compétitivité des entreprises françaises : La contribution de la filière Logiciels et Internet

Publié le October 22, 2012

L’annonce en Conseil des ministres de la création d’une mission sur la compétitivité des entreprises françaises le 10 juillet dernier représente pour les industriels du numérique l’opportunité de faire valoir leur impact décisif sur la compétitivité des entreprises.

Avant propos

Le numérique, et en particulier le logiciel est en effet au coeur des processus de transformation et d’innovation de toutes les entreprises. Si bien qu’on ne peut parler de compétitivité au sein des entreprises aujourd’hui, sans stratégie numérique. Les entreprises les plus performantes du monde sont en outre des pure players du numérique. Les nations qui améliorent leur rayonnement économique international sont celles, à l’instar de la Corée qui a dépassé la France dans le classement du World Economic Forum, qui ont le plus investi dans le numérique.

L’AFDEL partage le constat de la faible compétitivité prix de l’industrie française, mais, comme de nombreux observateurs, l’AFDEL s’inquiète surtout des conséquences du tassement de marges sur la capacité d’investissement et donc d’innovation, qui est en berne.

Les entreprises allemandes sont plus compétitives que les françaises parce qu’elles sont plus innovantes comme l’impose leur positionnement sur des industries de technologies de pointe et des segments haut de gamme. Focaliser son attention sur le coût du travail reviendrait à adopter une analyse tronquée de la situation. Les allemands eux-mêmes, au-delà du dumping salarial pratiqué ces dernières années à l’échelle de l’Europe, attribuent leur compétitivité à d’autres facteurs.

Nous avons pour notre part souhaité, conformément à notre mission, mettre en avant l’impact du numérique sur l’innovation et la compétitivité des entreprises.