Positions TECH IN France

L’AFDEL se réjouit du Plan Big Data annoncé hier par Fleur Pellerin qui répond positivement aux propositions de l’AFDEL

Publié le July 3, 2013

L’AFDEL, dont Fleur Pellerin était hier l’invitée d’honneur à l’occasion de la réception sur le thème du numérique organisée par l’Association à la résidence de l’Ambassadeur d’Allemagne, se félicite que la ministre ait profité de ce cadre pour annoncer les axes principaux de la politique du Gouvernement en faveur de la future filière française du Big Data. Les cinq grands axes annoncés par Fleur Pellerin répondent positivement aux principales propositions de l’AFDEL, à laquelle la ministre avait confié une mission de réflexion sur ce sujet. Le projet présenté par l’AFDEL au Gouvernement insistait particulièrement en effet sur la formation de spécialistes (datascientists) et la création d’un fonds d’amorçage pour le Big Data.

Avant propos

L’AFDEL se félicite que la ministre du Numérique, Madame Fleur Pellerin, ait choisit d’annoncer la mobilisation des pouvoir publics sur le Big Data à l’occasion de la réception dédiée au numérique organisée hier par l’AFDEL à l’Ambassade d’Allemagne pour le cinquantenaire du Traité de l’Elysée.

Dans le cadre de la mission qui lui avait été confiée par la ministre, la Commission Big Data de l’AFDEL, présidée par Bertrand Diard (Talend) et comprenant notamment François Bourdoncle d’Exalead/Dassault Systèmes, avait proposé de développer un incubateur dédié au Big Data qui fasse référence dans le monde et la mise à disposition d’un crawl du Web pour permettre la création de jeux de données à haute valeur ajoutée. Une initiative visant à déployer un écosystème d’infrastructures, de compétences, de formation et de financement hyper-attractif, afin de mobiliser toutes nos ressources sur la couche applicative du Big Data, là où tout reste à conquérir. D’après les estimations, la création de valeur pourrait atteindre 2,8 Mds€ en 5 ans et permettre la création de 10,000 emplois directs sur la même période.

 « Je me réjouis que le Gouvernement ait mandaté l’AFDEL pour mener la réflexion à ce sujet et qu’il ait choisi de fonder son plan Big Data notamment sur nos recommandations » déclare Jamal Labed, Président de l’AFDEL. « Nous avons tous les atouts pour faire de notre pays un pôle d’expertise mondial du Big Data. Les domaines d’applications sont extrêmement nombreux, par exemple dans les réseaux intelligents, la santé, la météorologie et le commerce. La France a toutes les cartes en main pour conquérir une position de leader dans cette quatrième révolution industrielle qui a déjà commencé ».

Ce plan comportera notamment les dispositions suivantes :

  • des formations de « datascientists » ;
  • la mise à disposition d’un kit de briques technologiques et la création d’un centre de ressources technologiques pour les startups du Big Data ;
  • le lancement de fonds d’amorçage dédiés au Big Data ;
  • la rencontre entre les nouvelles technologies et les entreprises des marchés verticaux via l’animation des différents écosystèmes.

Le Big Data est à la source d’une révolution profonde, au cœur du secteur numérique. Il s’apprête à changer la nature même des modèles d’affaires et le management des entreprises tous secteurs confondus. Dans une économie de la connaissance, la maîtrise du volume, de la variété, de la vitesse et de la valeur des données conditionne mécaniquement les capacités d’innovation des acteurs économiques, petits ou grands ; comme elle conditionne la compétitivité des économies nationales.

« L’explosion des données disponibles représente une source de valeur considérable pour toute organisation, et nous sommes au début d'un cycle avec les technologies Big Data » déclare Bertrand Diard, cofondateur de Talend et administrateur de l'AFDEL. « En ligne avec sa mission d'incubateur des nouvelles technologies, l’AFDEL travaille en première ligne avec les pouvoirs publics pour piloter et soutenir la mise en œuvre ainsi que le développement de la filière Big Data en France qui sera une référence mondiale. Il est en effet urgent de déployer cet écosystème qui permette d'engager efficacement la France dans cette nouvelle révolution technologique. »

Le cabinet technologique Gartner estime que cette révolution technologique créera 4,4 millions d'emplois dans le monde d'ici à 2015. Notre pays, qui est réputé pour l’excellence de ses mathématiciens et dont la culture est d’offrir un haut niveau de protection des données, doit en tirer profit.

Les annonces de Madame Fleur Pellerin sur la formation des datas scientists, la mise à disposition de briques logicielles pour les startups, le fonds d’amorçage pour le traitement des données à l’échelle, la nécessité de travailler avec les principales filières industrielles et de structurer la filière française du Big Data en partenariat au niveau européen, démontrent que les pouvoirs publics sont conscients que le Big Data est aujourd’hui au cœur de la capacité d’innovation et de la compétitivité de la France.