Positions TECH IN France

Le temps des annonces doit céder la place au déploiement d’une stratégie nationale

Publié le March 19, 2015

L’AFDEL publie aujourd’hui sa contribution sur le numérique pour l’Education, dans le cadre de la consultation portée par le Ministère de l’Education nationale, qui s’est achevée la semaine dernière. Dans sa réponse, l’AFDEL expose sa vision de la transformation numérique de l’éducation et appelle à accélérer d’urgence le rythme en la matière. Le temps des annonces et des expérimentations doit désormais céder la place au déploiement rapide, sur tout le territoire, d’une stratégie numérique. L’AFDEL revient aussi sur plusieurs questions qui sont au cœur du débat sur le numérique à l’école : la compréhension par les élèves de leur environnement numérique (notamment la maîtrise des données), l’initiation au code à l’école, le plan e-éducation, le respect de la neutralité de la commande publique, le projet d’école du numérique annoncé par le Président de la République en février 2015, le rôle du numérique comme moteur d’intégration...

Avant propos

L’AFDEL se réjouit des ambitions affichées par la ministre de l’Education Nationale et par le président de la République qui a annoncé à l’automne 2014 un plan numérique pour l’école. Nous appelons toutefois à ce que ces annonces débouchent dès que possible sur une véritable impulsion numérique, couvrant l’ensemble des enjeux de l’Education au numérique et ne constituant pas un énième plan pour le numérique à l’Ecole à l’impact limité. Depuis plusieurs années, de nombreuses expérimentations ont été menées dans les écoles et établissements scolaires. Il est désormais temps de passer à l’action en matière de numérique dans l’éducation, pour enfin tirer parti de la transformation numérique de l’école, et rester dans la course au niveau international.

Transformer l’école

L’ambition première du numérique pour l’éducation est de véritablement transformer l’école, par le développement d’une culture de la collaboration, de la communication, de l’esprit critique et de la créativité, et par une pédagogie active avec des ressources variées et stimulantes, adaptées aux différents styles d’apprentissage et à la variété des profils des élèves.  Cette transformation numérique passe par le  déploiement du Très Haut Débit dans les écoles, la formation des enseignants, ou  encore la numérisation des contenus scolaires qui sont des étapes indispensables. Il faut aussi encourager l’innovation pédagogique et éducative, au service de la réussite des élèves. En somme, le numérique doit être vu comme le moyen de transformer l’école.

Donner à tous les compétences numériques

Par ailleurs, l’apprentissage des compétences numériques à l’école – qu’il s’agisse de donner aux élèves toutes les clés de compréhension et de maîtrise de l’environnement numérique et de ses enjeux, ou d’initiation au code – ainsi que la sensibilisation aux métiers du numérique, en lien avec les entreprises, devront aussi occuper une place centrale dans la stratégie numérique à l’école. L’AFDEL est disposée à y contribuer.

Synchroniser la stratégie éducative numérique et la politique industrielle et respecter la neutralité de la commande publique 

La stratégie numérique éducative devra, enfin, se synchroniser avec la politique industrielle du gouvernement définie notamment dans le cadre du plan e-éducation, afin de jouer son rôle de soutien à l’écosystème français en particulier aux PME et ETI du secteur de l’édition de logiciels, par exemple dans le domaine des applications éducatives. Il ne s’agit naturellement pas de déterminer la stratégie numérique de l’école en fonction d’objectifs industriels mais d’être bien conscients du fait que le levier de la commande publique demeure déterminant pour faire émerger des champions du numérique éducatif, à vocation exportatrice. Cela doit impérativement se faire dans le cadre du respect de la neutralité de la commande publique.

Le numérique, outil de lutte contre les inégalités et moteur d’intégration

L’ambition numérique pour l’école permettra d’apporter des réponses aux problématiques d’intégration et d’employabilité dans notre société et notre économie. Tandis que l’école française est décrite par les classements PISA successifs comme l’une des plus inégalitaires au monde, le numérique, secteur d’avenir et qui recrute, peut et doit être mis au service de la lutte contre les inégalités et de l’intégration sociale des jeunes. Il rend possible une école plus juste et plus diverse, permettant aux enseignants de prendre en compte plus aisément les différents besoins des élèves. Par ailleurs, l’éducation aux métiers du numérique contribue à la lutte contre le chômage, tout en proposant des réponses aux difficultés de recrutement. L’AFDEL a engagé en ce sens des actions concrètes parmi lesquelles le lancement du « Numérique Egalité Tour », organisé en présence de la secrétaire d’Etat Axelle Lemaire, pour faire découvrir aux collégiens nos entreprises, qui sont dynamiques, innovantes, et qui recrutent.